lundi 18 avril 2016

LES CONDITIONS D’UNE AGRICULTURE NOURRICIÈRE

L’identification des enjeux, défis et contraintes liés à la commercialisation des produits agricoles et l’amélioration du système de régulation des marchés demeurent une nécessité pour faire de l’agriculture un levier de la sécurité alimentaire, a estimé Massata Niang, conseiller technique au ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural.

M. Niang a lancé cette affirmation en présidant, vendredi, à Dakar, un panel intitulé : ‘’Commercialisation des produits horticoles : enjeux, défis et perspectives dans le cadre du Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture au Sénégal (PRACAS)’’.

Il estime qu’il faut trouver un mécanisme d’harmonisation et de mutualisation des stratégies et ressources en vue d’améliorer la commercialisation des produits agricoles.
Le panel sur la commercialisation des produits horticoles est organisé sous l’égide du Programme d’aménagement et de développement économique des Niayes (PADEN) , lors de la journée qui lui est dédiée, à la Foire internationale de l’agriculture et des ressources animales (FIARA).

Le PADEN appuie les producteurs et leurs organisations relativement aux produits de qualité et à la formalisation des transactions commerciales avec les commerçants importateurs potentiels.

‘’Les résultats de cette rencontre contribueront à l’atteinte des objectifs du PRACAS, notamment l’émergence d’un entreprenariat agricole et rural fondé sur une énergie intelligente entre l’agro business et la culture familiale’’, a affirmé Massata Niang.

A cet effet, il a souligné que beaucoup d’efforts ont été faits dans le cadre de la production.

De 2000 à 2016, la production horticole a beaucoup augmenté. Mais, beaucoup de choses doivent être améliorées, notamment la mise en place d’infrastructures de stockage, qui permettront aux producteurs d’écouler leurs produits et d’éviter ainsi leur bradage, a estimé Massata Niang.

Les propositions qui seront issues des échanges permettront de disposer de résultats devant aider les producteurs à vivre de la sueur de leur front mais aussi aux consommateurs d’accéder à des produits de qualité dans de bonnes conditions.
Source: APS
SBS/ASG
Enregistrer un commentaire