dimanche 6 mars 2016

Elevage : Une amélioration génétique de la race chevaline au Sénégal pour accroître la productivité agricole

Amadou Bassirou Fall, directeur du développement des équidés du Sénégal au ministère de l’élevage et de la production animale, a renseigné ce vendredi à Paris que l’amélioration de la race chevaline au Sénégal permet d’accroître la productivité agricole. Il a fait cette assertion au 53e salon international de l’agriculture (SIA) de Paris. Il indique que cette amélioration impactera positivement l’économie car elle y apportera une valeur ajoutée.

Mr Fall explique le procédé par lequel cette amélioration va suivre: «Pour l’amélioration génétique de la race chevaline au Sénégal, nous importons des étalons de haute génétiques à croiser avec nos juments locales pour avoir des métis améliorés, accroître la productivité des chevaux dans l’agriculture et le transport». D’après ses dires, le SIA permettra au sénégalais de copier du «savoir-faire des français» dans les domaines des productions animales surtout dans le domaine du «volet équin».

Il renseigne que «Ici en France, il y a neuf chevaux de trait plus performants que les races locales sénégalaises» et y ajoute que «seuls des chevaux de trait utilisés en France pour l’agriculture, pour le débardage et le transport sont présentés au SIA».

«Toute l’économie rurale au Sénégal repose sur les chevaux qui constituent un moyen de transport, un facteur de production, un auxiliaire du travail pour les paysans» selon le docteur vétérinaire en soulignant que ces chevaux français sont utilisés de la même manière qu’au Sénégal ou prés de 500 000 chevaux font le trait agricole, le transport etc.

Raison pour laquelle des améliorateurs sont importés: «le cob-normand importé de France et amené à Kaolack et est croisé avec une femelle locale pour avoir des métis dotés d’une force de traction supérieure à celle de leur mère».

Enfin le docteur Amadou Bassirou Fall affirme que ce projet va entraîner des conséquences positives dans le développement des productions agricoles ainsi que les objectifs du PSE.
Enregistrer un commentaire