jeudi 1 octobre 2015

Modernisation de l’agriculture familiale à kolda : Le Projet Feed the Future Sénégal au secours des petits producteur

Le Projet Feed the Future Sénégal/Naatal Mbay a été officiellement lancé mercredi dernier à Kolda. Il compte appuyer les petits producteurs dans les chaînes de valeurs céréalières.

La région de Kolda dispose d’énormes potentialités agricoles. Mais le manque d’organisation des producteurs, la quasi-inexistence de système de mécanisation et l’insuffisance des semences certifiées de qualité à des prix accessibles constituent un frein au développement de l’agriculture. Le projet Feed the Future Sénégal/Naatal Mbay prône une nouvelle approche pour accroître les rendements et booster la production céréalière dans la région de Kolda.

Pour réussir ce pari audacieux, le projet va appuyer les chaînes de valeurs riz, maïs et mil pour permettre aux petits producteurs d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et vendre le surplus de leur production pour pouvoir générer des revenus. Il a été officiellement lancé mercredi à Kolda, en présence des autorités administratives, des élus locaux et des représentants des projets et Ong intervenant dans le domaine de l’agriculture et des associations de producteurs. Il se fixe trois objectifs majeurs que sont l’augmentation de la productivité, le développement des marchés agricoles et des services financiers et les politiques agricoles et environnementales réglementaires. « Cet atelier régional de lancement du Projet Feed the Future Sénégal/Naatal Mbay à Kolda fait suite à celui organisé au niveau national au mois de mai dernier. Nous avons tenu à organiser une série d’ateliers régionaux de lancement de ce projet à Ziguinchor, Sédhiou et Kolda pour s’assurer que les autorités locales soient au courant et puissent apporter leur touche à la conception du programme. Je pense que c’est important si l’on veut respecter la politique de décentralisation du gouvernement de faire en sorte que des projets comme Naatal Mbay aient une gestion locale dans leur mise en œuvre », déclare Jean-Michel Voisard, directeur dudit projet, lors de la cérémonie de lancement.

Ce projet novateur va contribuer au Plan Sénégal émergent, notamment pour l’atteinte de l’autosuffisance en riz en 2017. Outre la région de Kolda, le projet intervient également dans celles de Ziguinchor et de Sédhiou ainsi que dans la zone de la Vallée du fleuve Sénégal, du Delta jusqu’à Matam et dans le Sud du bassin arachidier. Il est financé par le gouvernement américain à travers l’Usaid pour un montant de 12 milliards de FCfa pour une durée de quatre ans.

Mamadou Aliou DIALLO
le soleil
Enregistrer un commentaire