jeudi 1 octobre 2015

DAGANA : DES ACTES DE DÉLIBÉRATION REMIS À DES PRODUCTEURS CHARGÉS D’EXPLOITER 200 HECTARES

Ngnith (Dagana), 30 sept (APS) - Adama Sarr, le maire de Ngnith, dans le département de Dagana (nord), a remis mercredi des actes de délibération portant sur 200 hectares aux habitants de trois villages de sa commune, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de développement inclusif et durable de l’agrobusiness au Sénégal (PDIDAS), a constaté l’APS.

La remise des actes de propriété foncière a eu lieu lors d’une cérémonie organisée devant la mairie de Ngnith, en présence de la directrice des opérations de la Banque mondiale au Sénégal, Louise Cord, de l’ambassadeur de la Grande-Bretagne, George Hodgson, et de la coordinatrice du PDIDAS, Ndèye Coura Mbaye.
Les bénéficiaires des titres de propriété vivent notamment dans les villages d’Alwathiam, de Khoudental et de Yamane.
"Cette remise officielle d’actes de délibération est l’aboutissement d’un processus qui implique tous les acteurs de la mise en œuvre du PDIDAS", a souligné Ndèye Coura Mbaye. 
"Ainsi, le processus de mise en valeur de ces 200 hectares sera bientôt effectif, avec le lancement des études nécessaires pour établir les schémas d’aménagement adéquats", a-t-elle assuré
Mme Mbaye affirme que le PDIDAS "permettra de garantir une irrigation efficiente des superficies" mises à la disposition des producteurs et "une rentabilité des investissements des communautés" bénéficiaires.
La commune de Ngnith accueille une grande exploitation agricole britannique, la "West AFrica Farms", ou WAF, dont l’installation avait été précédée d’une réticence des populations locales. Elles craignaient d’être spoliées des terres de leur localité.
Aujourd’hui, les populations de cette commune semblent adhérer à cette initiative. Un accord de partenariat les lie à la WAF.
La WAF offre des dizaines d’emplois aux autochtones en période de récolte. Elle a payé les frais de bornage nécessaires à l’obtention des titres de propriété, au profit des bénéficiaires.
"La remise des actes de propriété aux populations est une étape importante de la mise en œuvre du PDIDAS. C’est ce qui a motivé le déplacement de Washington de hauts responsables de la Banque mondiale. Vous êtes les pionniers de la mise en œuvre du projet", a lancé la directrice des opérations de la Banque mondiale au Sénégal, s’adressant aux bénéficiaires du projet.

Louise Cord a invité les populations de Ngnith à profiter du "fort potentiel" du PDIDAS pour améliorer leurs conditions de vie. "C’est important. Nous avons constaté les difficultés d’accès à cette localité. Le projet est donc une opportunité à saisir", leur a-t-elle dit.
La Banque mondiale finance à hauteur de 80 millions de dollars (environ 40 milliards de francs CFA) la mise en œuvre du PDIDAS, qui vise à "développer une agriculture commerciale inclusive et une gestion durable des terres".
"Le projet ambitionne l’aménagement et l’exploitation durable de 10 mille hectares irrigués, dans la vallée du Ngalam et autour du lac de Guiers", affirment les partenaires.

source
APSAKS/ESF

Enregistrer un commentaire