lundi 5 octobre 2015

Jumelage Fiara-Fiafro : Le Sénégal va exposer ses tissus à Sao Paolo



Le Sénégal a la latitude d’exporter au Brésil des pagnes tissés ainsi que des produits cosmétiques à l’occasion de la troisième édition de la Fiafro prévue à Sao Paolo du 29 au 31 octobre 2015. Cela entre dans le cadre d’un jumelage entre les deux pays.

Il est peut-être le plus gros producteur d’arachide au monde, mais le Brésil a besoin de cette matière première. Avec une population de plus de 200 millions d’habitants, la con­sommation en arachide y est très im­portante et le Sénégal est invité à ex­porter de l’arachide au Brésil. La de­mande a été faite hier par la présidente de la Fiafro, Silvana Saraiva. De même, le karité, ce produit plein de vertus est sollicité et attendu lors de cette rencontre commerciale qui doit se tenir du 29 au 31 octobre prochains à Sao Polo. «Il protège contre les rayons de soleil. Et comme en Afrique, ils sont cuisants au Brésil. Donc le produit est demandé par rapport à la cosmétique aussi bien pour les hommes que pour les femmes», a soutenu Boubacar Cissé, le président du comité d’organisation de la Foire internationale de l’agriculture et des ressources animales (Fia­ra) hier au cours d’un point de presse.
Le leader paysan a lancé un appel du pied aux Sénégalais qui, selon lui, gagneraient à saisir cette opportunité. «La Fiafro est soutenue par le système financier brésilien, précisément de Sao Paolo. Et ils sont disposés à soutenir les transactions que les opérateurs sénégalais et africains auraient à faire lors de cette rencontre», a indiqué M. Cissé.
Par ailleurs, le Brésil dispose, selon M. Cissé, de technologies qui pourraient permettre au Sénégal de cultiver du fourrage et toutes autres productions qui pourraient aider à booster l’agriculture sénégalaise. Aussi, y aura-t-il des échanges de compétences et d’expériences entre le Sénégal et le Brésil, qui est l’invité d’honneur de la Fiara prévue à Dakar du 24 mars au 11 avril 2016 où les organisateurs attendent déjà une présence significative de Brésiliens.
Invitée à prendre part à la Fiafro, la Fiara est chargée d’organiser la participation du Sénégal à cette manifestation. Boubacar Cissé indique par ailleurs qu’il est déjà noté une ruée des intéressés à cette occasion, vue les opportunités qu’elle offre. «Le Brésil fait 200 millions d’habitants qui sont les plus gros producteurs d’aliments de bétail et ont su régler leurs besoins en alimentation, et le Sé­négal a beaucoup à apprendre chez eux. On va aller à un échange d’expérience de produits», affirme-t-il.
La Fiara est jumelée à la Fiafro, une foire commerciale dont la prochaine édition va se dérouler à Sao Paolo à la fin du mois d’octobre. Cette troisième édition va accueillir 30 pays, 15 mille visiteurs par jour avec près de 300 exposants pendant trois jours, venant de tous les continents.

source:
ksonko@lequotidien.sn
Enregistrer un commentaire