jeudi 1 octobre 2015

Lutte contre la faim : La Fao salue les efforts du Sénégal

Notre pays vient d’être primé pour l’atteinte du premier Objectif du millénaire pour le développement (Omd) à l’occasion de la 70ème session de l’Assemblée générale des Nations unies qui se tient à New York. Cet objectif consistait à réduire, de moitié, par rapport au niveau de 1990, la proportion nationale de personnes victimes de la faim d'ici fin 2015.

Un communiqué de la Fao informe que la rencontre qui a eu lieu entre le Directeur général de la Fao José Graziano da Silva et le chef de l’Etat, Macky Sall, en marge de la 70ème session de l’Assemblée générale de l’Onu, s’est déroulée en présence du ministre, Dr Pape Abdoulaye Seck.

Une occasion aussi pour saluer les efforts consentis par le Sénégal dans l’atteinte des Omd. En effet, un communiqué de la Fao explique que l’entretien entre ces deux autorités a porté sur la performance du Sénégal qui a, cette année, atteint la cible du premier Objectif du millénaire pour le développement qui consiste à réduire de moitié, par rapport au niveau de 1990, la proportion nationale de personnes victimes de la faim d'ici fin 2015. Selon les estimations de la Fao, en charge d’assurer le suivi de la cible de l’Omd1, le nombre de personnes souffrant de la malnutrition est passé de 24,5 % en 1990-1992 à 10 % en 2014-2016. « Je salue la vision du président Macky Sall en ce qui concerne la sécurité alimentaire.

Son objectif de rendre son pays autosuffisant en riz et la mise en place des bourses de sécurité familiale sont un témoignage fort de l’importance accordée par le gouvernement sénégalais au besoin de la population de son pays », s’est félicité José Graziano da Silva, réitérant le soutien de la Fao à ses actions. La réussite du gouvernement sénégalais en ce qui concerne l’Omd1 s’explique, d’après la Fao, par un engagement fort de l’Etat et son accompagnement permanent aux populations les plus vulnérables en renforçant le transfert de revenu, l’alimentation des enfants scolarisés, le soutien aux agriculteurs familiaux à travers une provision régulière d’intrants et de machines agricoles et le financement alloué à l’agriculture.

« L’agriculture constitue, avec l’élevage et la pêche, les leviers indispensables de l’autosuffisance alimentaire, premier jalon de l’émergence. Je ne ménagerai aucun effort pour que notre agriculture soit plus compétitive et la sécurité alimentaire de nos populations renforcée », a souligné, pour sa part, le président Macky Sall. Le Dg de la Fao a également félicité le chef de l’Etat pour avoir introduit la protection sociale dans son Plan Sénégal émergent, ce qui permettra de renforcer les résultats positifs déjà obtenus. En outre, le Sénégal met en œuvre le programme « Acheter aux Africains pour l’Afrique » (Aaa) qui permet l’approvisionnement de cantines scolaires de l’élémentaire et du préscolaire avec des achats de produits locaux. Ce programme permet de générer des revenus pour les agriculteurs les plus vulnérables et de diversifier l’alimentation des enfants. Dans cette même dynamique, notre pays a aussi lancé plusieurs programmes agricoles dans le Pse alignés comme le Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (Pracas) qui accentue les efforts pour la mise en œuvre d’une politique d’autosuffisance en riz d’ici à 2017. Par ailleurs, le Dg de la Fao a reconnu l’excellente collaboration avec le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, ainsi que l’Agence nationale de la statistique et de la démographie qui permettent le suivi et la mise à jour régulier des données du Sénégal.

73 pays sur les 129 suivis par la Fao ont atteint la cible de l’Omd1

Depuis 1990-1992, 73 pays sur les 129 suivis par la Fao ont atteint la cible de l’Omd 1 concernant la faim et la malnutrition. La sécurité alimentaire, indique la Fao, est un défi pour nombre de pays africains. D’après le rapport sur l’insécurité alimentaire 2015, 19 pays ont atteint l’Omd1 en Afrique subsaharienne : Afrique du Sud, Angola, Bénin, Cameroun, Djibouti, Ethiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Malawi, Mali, Maurice, Mauritanie, Mozambique, Niger, Nigéria, Sao Tomé-et-Principé, Sénégal et Togo. L’Afrique de l’Ouest est la seule région d’Afrique à atteindre l’Omd1, passant de 24,2 à 9,6 %, soit une réduction de 60 % de la proportion de personnes souffrant de la faim. La sous-région a également réduit de 11 millions le nombre de ces personnes par rapport à 1990-1992. Au niveau continental, souligne le communiqué de la Fao, l’Union africaine a adopté, à Malabo, en juin 2014, la décision d’éradiquer la faim en Afrique d’ici à 2025. 
 
source
Abdou DIAW
le Soleil
Enregistrer un commentaire