lundi 8 juillet 2013

Semences : 9.366 tonnes distribuées à Kaolack sur 10.099 attendues


Les 50 opérateurs privés chargés de diligenter la distribution des semences d'arachides à Kaolack (centre) ont réussi à mettre à la disposition des producteurs , a indiqué, lundi, le directeur régional du développement rural (DRDR), Fallou Faye.
Intervenant lors d'une réunion hebdomadaire du comité régional de contrôle des opérations de cession des intrants, M. Faye a précisé les 67 points de vente ouverts dans la région ont reçu 9.366 tonnes de semences sur les 10.099 prévues, soit un taux de distribution de 93%.

Le département de Guinguinéo a obtenu le meilleur taux de cession pour avoir obtenu et placé 1.756 tonnes de semences dans ses 17 points, soit 100% de réalisation à mettre à l'actif des 13 opérateurs privés recensés dans les différentes collectivités locales, a soutenu M. Faye.

Le département de Kaolack - 15 opérateurs pour 21 points de cession - occupe la deuxième place des ventes de semences avec une réussite de 95% déterminée par le placement de 3.065 tonnes sur les 3.200 prévues.

Nioro, nanti de 22 opérateurs pour 22 points a quant à lui cédé aux producteurs 4.545 tonnes sur les 5.113 attendues, soit un taux de 89% de réalisation, a ajouté le DRDR.

Malgré ce taux flatteur de distribution, l’adjoint du gouverneur chargé du développement, Abdoul Aziz Diagne a noté, après les différents intervenants, un retard dans la mise en place des engrais notamment le triple 15 (T15) dans le département de Nioro.

"Ce type d'engrais est distribué dans des régions qui n'en ont pas besoin parce qu'on y cultive pas beaucoup de maïs", a soutenu M. Diagne, avant d'attirer l'attention du ministère de tutelle pour le redéploiement du T15 vers la région de Kaolack.

Il a également été signalé, au cours de cette rencontre, un retard dans la mise à disposition du maïs hybride, du sorgo et du riz.

L'adjoint du gouverneur chargé du développement a, par ailleurs, invité les opérateurs à se mettre au travail "dès cette semaine pour éviter un grand retard avant que l'hivernage ne soit totalement installé".

M. Diagne a aussi appelé les forces de sécurité à veiller à ce que les intrants ne sortent pas du territoire national et qu'ils ne soient pas vendus en dehors des points officiels de vente.
SRF/PON/BK
Enregistrer un commentaire