mardi 11 juin 2013

L'Etat prié de renforcer le personnel des laboratoires de semences

L’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, Lewis Lukens, a invité mardi à Dakar le gouvernement à renforcer la capacité des ressources humaines dans les laboratoires de semences installés dans certaines régions par le programme de l'Agence américaine de coopération internationale (USAID) et à réformer les lois sur l’agriculture.
‘’Dans le domaine de l’agriculture, il faudrait que les laboratoires de semences soient entièrement pourvus en personnel, que le Programme national d’investissement agricole ait une meilleure coordination et que les lois sur l’agriculture soient réformées’’, a-t-il dit.
M. Lukens co-présidait avec le ministre sénégalais de l’Economie et des Finances, Amadou Kane, l’ouverture de la revue annuelle du programme d’aide au développement des Etats-Unis pour le Sénégal, dispensée à travers l'USAID.
Selon lui, ''en dépit des succès notés'' dans le cadre de la coopération avec l’agence américaine dans le domaine de l’éducation, de la santé de la bonne gouvernance et de la croissance économique, ''le Sénégal a toujours certains défis à relever''.
Des défis sur lesquels le directeur de l'USAID, Henderson Patrick, a également insisté. Il a rappelé que dans le domaine de la santé, l'aide de l'USAID a contribué à ''une baisse de 41% de la mortalité des enfants de moins de cinq ans depuis la dernière enquête démographique et sanitaire de 2005, l’une des baisses les plus importantes de toute l’Afrique''.
M. Lukens a salué le gouvernement sénégalais pour la résolution de la grève ''qui bloquait depuis si longtemps la transmission des données en matière de santé''. Ce qui a permis, selon lui, de retrouver ''un outil d’un intérêt inestimable pour la planification et le contrôle du système de santé du pays''.
Cependant, a-t-il dit, ‘le gouvernement doit renforcer la supervision des systèmes de santé au niveau local et assurer le maintien des stocks de médicaments’’.
‘’Quant au système éducatif, il pourrait bénéficier d’une meilleure coordination entre les fonctionnaires des structures centralisées et des structures locales, et de budgets annuels bien répartis pour répondre aux objectifs prévus’’, a t-il soutenu.
Lewis Lukens a salué la collaboration ‘’dynamique et constante’’ qui existe entre le Sénégal et les Etats-Unis depuis 1961.
Il a rappelé qu’en 2012, l’aide des Etats-Unis au Sénégal s’est élevée à plus de 50 milliards FCFA (109 millions de dollars), dont environs 27,5 milliards FCFA dans le domaine de la santé, 13,5 milliards dans le secteur de la croissance économique et de l’agriculture, 9,5 milliards dans le domaine de l’éducation et 4 milliards pour la bonne gouvernance.
Pour sa part, Amadou Kane a rappelé que ''l'USAID a injecté près de 650 milliards de FCFA au Sénégal'', en plus du financement d'un montant de 270 milliards FCFA (540 millions de dollars), à travers le Millénium Challenge Corporation (MCA.
MF/AD
APS
Enregistrer un commentaire