mardi 11 juin 2013

Le prix bord-champ de la mangue fixé à 250 FCFA jusqu'en juillet

La Plateforme de dialogue public/privé sur la mangue au Sénégal a annoncé avoir décidé de fixer le prix bord-champ de la mangue à 250 francs CFA le kilogramme, pour le compte de la prochaine campagne d'exportation prévue pour démarrer "entre les 15 et 20 juin 2013 dans la zone des Niayes".
Selon un communiqué signé de Sidy Guèye, président de ladite Plateforme, ce prix sera ramené à 225 francs CFA à compter du 10 juillet 2013 et sera de vigueur jusqu'à la fin de cette campagne d'exportation 2013.
"Les acteurs se sont accordés sur les prix de 250 F CFA le kilo bord champs à compter de la date de démarrage de la campagne jusqu'au 09 juillet et de 225 F CFA le kilo bord champs pour compter du 10 juillet jusqu'à la fin de la campagne d'exportation mangues 2013", rapporte cette source.
A l'issue d'une assemblée générale extraordinaire tenue ce week-end dans les locaux du Centre polyvalent de formation des producteurs à Sangalkam, dans le département de Rufisque (sortie de Dakar), les responsables de la Plateforme de dialogue public/privé sur la filière mangue ont plaidé aussi pour une meilleure organisation des récoltes.
Dorénavant, annoncent-ils, il sera tenue sans délais "une rencontre pour statuer sur la reprise des écarts par les unités de transformation", sous l'égide de la Direction de la protection des végétaux (DPV), en présence de l'ensemble des parties concernées.
"Tous les moyens légaux seront utilisés pour mettre fin à toute forme de concurrence déloyale au niveau de la filière", promettent les responsables de la Plateforme.
Le Conseil national des organisations non gouvernementales d'appui au développement du Sénégal (CONGAD) a récemment invité les pouvoirs publics sénégalais à mener des investigations sur des soupçons de concurrence déloyale pesant sur une société étrangère installée à Thiès (ouest) où elle opère dans la transformation de fruits.
Dans un communiqué, le CONGAD dit avoir été récemment "alerté" par des exportateurs sénégalais de mangues au sujet d'une "menace qui pèse sur leur filière", en rapport avec "une concurrence jugée déloyale de la part d’une filiale ghanéenne de la société Blue Sky, spécialisée dans la transformation de fruits".
"Installée dans la Communauté rurale de NottoGouyeDiama (Région de Thiès), Blue Sky aurait affiché à ses débuts, l'intention saine d'acheter auprès des producteurs les écarts de tri des mangues, après sélection par les exportateurs de celles aptes à l'exportation, pour les transformer et en faire du jus", selon le CONGAD.
Mais, la société "n'attend plus cette opération de tri et démarre sa collecte en même temps qu'eux, n'hésitant plus à acheter les espèces destinées à l'exportation", ajoute-t-il, citant des acteurs sénégalais membres du Regroupement des exportateurs de mangues.
Sur cette base, le Conseil d'administration du CONGAD a annoncé qu'elle comptait "mener les investigations nécessaires dans les plus brefs délais et invite les autorités nationales à faire autant, en vue de clarifier cette situation".

MTN/BK
Enregistrer un commentaire