dimanche 16 juin 2013

La salinisation réduit la production agricole (expert)

Le phénomène de la salinisation des terres entraîne une limitation de la production agricole et constitue également une réelle menace écologique sur l’écosystème, a souligné samedi, l’inspecteur régional des Eaux et Forêts de Kaolack, Oumar Dieng.
'’La salinisation réduit considérablement la qualité du sol et la couverture végétale. Et il va de soi que la destruction de la structure du sol accentue l’érosion par l’eau et par le vent des sols salins et sodiques’’, a expliqué M. Dieng.
Il faisait une communication sur le thème : ‘’La salinisation des sols et les conséquences sur l’agriculture’’ dans le cadre d’un séminaire organisé par l’Agence de presse sénégalaise (APS), en partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer (FKA).
Selon le régional des Eaux et Forêts de Kaolack, la salinisation est un processus d’enrichissement d’un sol en sels solubles qui aboutit à la formation d’un sol salin. Elle peut aussi être définie comme un ‘’processus d’accumulation des sels solubles’’.
La salinisation entraîne un accroissement de la pression osmotique qui rend l’eau plus difficilement mobilisable par les plantes. D’où, a-t-il, ajouté, ‘’une toxicité de certains ions pour les végétaux et une dégradation du sol’’.
‘’La salinisation est un phénomène naturel planétaire. Ce qui l’a plus accentué chez nous en Afrique, c’est la désertification. Il faut simplement retenir qu’on ne peut pas freiner la salinisation’’, a expliqué M. Dieng
A l’en croire, quand la dégradation des sols se produit dans des zones arides, semi-arides et semi-humides, elle contribue à la désertification. ‘’La salinisation induit des effets de désertification tels que la perte de fertilité du sol, une destruction de la structure du sol, un tassement du sol et la formation d’une croûte de sol’’, a-t-il expliqué.
Il a fait comprendre que la salinisation des sols et de l’eau est l’un des principaux facteurs abiotiques qui limitent la productivité végétale et le rendement agricole. De même, il a soutenu que dans les écosystèmes arides et semi-arides, cette salinisation résulte des fortes évaporations d’eau à partir du sol et d’une irrégulière et insuffisante pluviométrie.
‘’Pour pallier cette contrainte environnementale, diverses stratégies peuvent être adoptées, notamment, l’application des techniques de drainage des sels en excès, puisqu’elles exigent un volume d’eau important pour lessiver ces sels’’, a expliqué le responsable des Eaux et Forêts.
‘’Le choix idéal d’une végétation appropriée à ces conditions, constitue la première étape pour résoudre le problème de la salinité’’, a-t-il souligné, précisant que ‘’la salinité est un facteur limitatif majeur de la productivité agricole et, ces charges en sel, soumettent les plantes à un stress permanent’’.

LTF/OID
APS
Enregistrer un commentaire