mardi 18 juin 2013

Kaolack: 3.317 tonnes de semences d'arachide vendues sur 6.997 tonnes reçues (DRDR)

Les 50 opérateurs retenus dans la région ont vendu 3317,35 tonnes de semences d’arachide certifiées sur les 6.997 tonnes mises en place à la date du 16 juin dernier dans les 67 points de vente ouverts, a indiqué, lundi à Kaolack (centre), le directeur régional du développement rural (DRDR), Fallou Faye.
M. Faye, qui s’exprimait lors de la première réunion hebdomadaire du comité régional de contrôle des opérations de cession des intrants, a ajouté que la région de Kaolack a reçu 6997,1 tonnes de semences d’arachide sur les 10.099 tonnes attendues, soit 69% de réalisation.
Le département de Nioro a le meilleur taux de cession (84%) pour avoir vendu 2734,45 tonnes sur les 3268,45 tonnes reçues, a relevé le directeur régional du développement rural.
''Nioro qui a déjà obtenu 3268,45 tonnes attend des 22 opérateurs choisis la mise en place dans ses 29 points de vente de 5113 tonnes de semences'', a rappelé M. Faye.
''A Kaolack, les 15 opérateurs retenus pour alimenter 21 points de vente ont pour le moment réussi à mettre à disposition 1972,65 tonnes de semences sur les 3230 prévues, soit un taux de réalisation de 61%. Et à la date du 16 juin dernier, seules 424,6 tonnes de semences ont été vendues sur les 1972,65 tonnes disponibles'', a souligné M. Faye.
''Le département de Guinguinéo –13 opérateurs et 17 points de vente-- qui a reçu comme prévu 1756 tonnes de semences peine à vendre son quota. Seules 158,3 tonnes cédées sur 1756, soit seulement 9% de cession'', a-t-il dit.
S’agissant des espèces diverses, le département de Kaolack de reçu 52 tonnes de semence de niébé sur 70 attendues et 10 tonnes de maïs local sur 90 prévues.
Nioro a obtenu 35 tonnes de maïs local sur 199 prévues, 14 tonnes de mil sur 45 tonnes attendues et 2 tonnes de riz sur 18 alors que le département de Guinguinéo a eu 90 tonnes de niébé, a expliqué M. Faye.
Il a toutefois signalé les retards accusés sur la mise en place d’espèces diverses, d’engrais par certains opérateurs.
M. Faye a appelé les membres des comités locaux de contrôle des opérations de cession à redoubler de vigilance et à veiller sur la présence de vignettes.
Par rapport aux opérateurs qui ont accusé des retards dans la mise à disposition des semences, l’adjoint au gouverneur chargé des questions de développement, Abdou Aziz Diagne a dit la volonté des pouvoirs publics de les recenser et de les changer par d’autres plus enclins à satisfaire les attentes des cultivateurs.
Au sujet des interpellations des présidents de communauté rurale sur leur non implication dans les comités locaux, M. Diagne a souligné que ''cette erreur sera vite réparée'' par arrêté du gouverneur avant de rappeler l’interdiction formelle de sortie de semences du territoire national.

PON/AD
Enregistrer un commentaire