lundi 20 mai 2013

Le gouvernement invité à "finaliser" les procédures de subvention des agriculteurs


Le Conseil des organisations non gouvernementales d'appui au développement (CONGAD) invite le gouvernement à "finaliser" les procédures de subvention des agriculteurs, avant le début de l'hivernage.
''Face à l’arrivée prochaine de l’hivernage, nous interpellons le gouvernement pour qu’il finalise les procédures de subvention des agriculteurs", écrit le CONGAD dans un communiqué reçu lundi à l'APS.
Il estime que la subvention aux producteurs agricoles, "au lieu d’être réduite, doit plutôt être augmentée".
"Pour le cas précis de l’engrais, qui est indispensable pour régénérer les sols lessivés pour la plupart, la réduction de la subvention est un facteur de dégradation des capacités de production", soutient le CONGAD.
Il soutient que "cette nouvelle approche de désengagement dans le soutien à l’agriculture s’apparente à une stratégie de liquidation des systèmes d’exploitation familiale".
Le gouvernement "réduit son soutien au moment où la Banque mondiale change d’attitude et subventionne pompeusement à coups de milliards ce secteur", souligne le CONGAD, estimant que "c’est là un paradoxe, si l’on tient compte du comportement antérieur de cette institution (la Banque mondiale) vis-à-vis du monde rural".
Le gouvernement sénégalais a opté pour une diminution des subventions aux producteurs, lors de la prochaine saison agricole, en réorientant les allocations vers l’accroissement des rendements et de la productivité, a annoncé, le 30 avril dernier, le Premier ministre Abdoul Mbaye.
''Le gouvernement a choisi de s’inscrire dans une démarche de subventions dégressives et une réorientation des allocations vers les acteurs qui participent à l’accroissement des rendements et de la productivité, notamment les semences certifiées, les engrais de qualité et le matériel agricole de qualité", avait dit M. Mbaye lors d'un conseil interministériel sur la prochaine campagne agricole.
Le président du Cadre de concertation des producteurs d'arachide (CCPA), El Hadji Ibrahima Niasse, a déploré, le 10 mai à Kaolack (Centre), la baisse annoncée de la subvention de l'Etat sur les semences et l'engrais.
"La baisse de la subvention revient à un doublement du prix d'achat par les paysans de l'arachide coque décortiquée, de 200 à 440 francs CFA, et du sac d'engrais qui passerait ainsi de six mille à neuf mille francs", avait expliqué M. Niasse.

OID/ESF
Source APS
Enregistrer un commentaire