samedi 1 décembre 2012

Exportation de l'arachide : les frontières seront ouvertes après l'approvisionnement des huiliers nationaux (ministre)


  Le gouvernement ouvrira les frontières pour l’exportation des graines d’arachide, après l’approvisionnement des huiliers nationaux, a annoncé le ministre du Budget Abdoulaye Daouda Diallo.
 ‘’Nous avons décidé de fermer les frontières dans un premier temps pour permettre aux entreprises nationales qui ont besoin de cette arachide pour au moins 500.000 tonnes de pouvoir l’acheter en attendant le reste après avoir acheté pour les semences (50.000 tonnes), ouvrir les frontières pour l’exportation’’, a-t-il notamment dit.
 Abdoulaye Daouda Diallo a fait l’annonce, vendredi soir à l'Assemblée nationale, lors de l’examen de la Loi des finances pour l’exercice 2013.
 ‘’Nous n’allons pas tout de suite ouvrir les frontières pour demander à tous ceux qui sont intéressés par l’arachide de venir au Sénégal. D’abord, c’est la production nationale qui sera intéressée par nos huileries, ensuite s’il y a un surplus on va l’exporter’’, a expliqué le ministre du Budget.
 Le ministre du Budget a par ailleurs ajouté que l’Etat ne va pas subventionner cette année le prix d’achat de l’arachide au producteur.
 ‘’Nous n’avons pas besoin de le subventionner, parce qu’on a jugé le prix suffisamment élevé’’, a précisé Abdoulaye Daouda Diallo.
 Le prix d’arachide au producteur est fixé à 190 francs CFA cette année, contre 150 francs précédemment.
 Le Syndicat national des corps gras et activités similaires du Sénégal (SNTICASS-CNTS/FC), a réaffirmé mardi dernier, son refus de toute ouverture des frontières pour l’exportation des graines d’arachides, soulignant une nécessité de sauvegarder l’industrie locale.
 De son côté, la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS) semble être en phase avec l'ouverture des frontières.

 BHC/AD
Enregistrer un commentaire