lundi 17 octobre 2016

Journée mondiale de l’alimentation : La 36ème édition célébrée à Bambilor

Après Matam l’année dernière, l’édition 2016 de la journée mondiale de l’alimentation, qui porte sur le thème « Le climat change, l’alimentation et l’agriculture aussi », sera célébrée le 17 octobre prochain dans la commune de Bambilor. Cet événement, co-organisé par le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural et l’Organisation des nations unie pour l’alimentation et l’agriculture (Fao), en partenariat avec le ministère de l’Environnement et du Développement durable et le Programme alimentaire mondial (Pam), sera présidé par le ministre Papa Abdoulaye Seck.

A l’instar de la communauté internationale, le Sénégal célébrera, le 17 octobre prochain, à Bambilor, la 36ème édition de la Journée mondiale de l’Alimentation sur le thème : « Le climat change, l’alimentation et l’agriculture aussi ». Cette présente édition se tient avant la prochaine conférence des nations unies sur les changements climatiques (Cop 22), prévue du 7 au 18 novembre 2016, à Marrakech au Maroc. Elle sera co-organisée par le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural et l’Organisation des nations unie pour l’alimentation et l’agriculture (Fao), en partenariat avec le Programme alimentaire mondial (Pam).

Cet événement sera présidé par le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck et son homologue de l’Environnement et du Développement durable, Abdoulaye Baldé, en présence du représentant de la Fao au Sénégal et du Pam, entre autres partenaires, a indiqué le président du Comite national d’organisation Ousmane Sané. L’évènement sera précédé le 14 octobre, à Bambilor, d’une sensibilisation sur la nutrition et l’hygiène alimentaire et d’une conférence scientifique sur un certains nombre de thèmes, liés au défis agricole et alimentaire face aux changements climatiques, le 15 octobre, à Rufisque.

Ousmane Sène estime que le Sénégal a fait beaucoup d’efforts dans la production agricole grâce à des programmes d’adaptation, de dopage et de sécurisation, initiés depuis 2014 et qui ont permis de booster la croissance économique du pays l’année dernière. Selon l’assistant au représentant de la Fao, chargé de Programmes, Cheikh Guèye, en choisissant le thème : «Le climat change, l’alimentation et l’agriculture aussi », la communauté internationale entend souligner le fait que l’alimentation et l’agriculture doivent s’adapter au changement climatique, si l’on veut nourrir, de manière durable, la population mondiale qui ne cesse de croître.

D’après lui, le Sénégal a mis l’accent sur la maîtrise de l’eau, les aménagements hydro-agricoles dans les vallées et les bas fonds. Il a indiqué que ces aménagements hydro-agricoles, les digues anti-sel dans la région de Fatick, par exemple, contribuent à l’augmentation de la production agricole.

Le représentant résident du Pam au Sénégal, Guy Mesmin Adoua Oyila a mis l’accent sur l’importance des mesures d’accompagnement pour accroître la production au Sénégal. « Il faut, dit-il, produire en quantité, mais aussi il faut créer des banques de stockage et des stocks de sécurité pour assurer la sécurité alimentaire ».

Mamadou SY
le Soleil
Enregistrer un commentaire