vendredi 26 février 2016

RELANCE DES ACTIVITES AGRICOLES A KOLDA, SEDHIOU ET KAOLACK : L'Italie mobilise plus de 11,8 milliards


Moustapha Lo Diatta, secrétaire d'Etat Chargé à l'accompagnement et à la mutualisation des organisations paysannes, a présidé hier la cérémonie officielle du lancement du Programme Agricole Italie Sénégal (PAIS) d'un coût global de 18 millions d'Euros, soit plus de 11,8 milliards de francs CFA.

Pour améliorer les productions et les rendements agricoles des régions de Kolda, de Sédhiou et de Kaolack, l'Italie vient d'injecter la somme de 18 millions d'Euros, soit 11,8 milliards F Cfa, à travers le Programme Agricole Italie Sénégal (PAIS). Ce projet doit aussi contribuer à la réduction de la précarité sociale, en assurant la sécurité alimentaire de ces populations.

Dans ces trois régions, il est prévu la réalisation de nouveaux aménagements rizicoles, la réhabilitation des aménagements rizicoles existants, un appui à la mécanisation agricole, une assistance technique aux producteurs et le financement de projets agricoles générateurs de revenus. En ce qui concerne la région de Kolda, le projet va permettre d'aménager 2 400 ha de vallées pour la riziculture pluviale et la réhabilitation de rizières dégradées. A cela s'ajoute l'aménagement anti érosion contre l'ensablement des rizières. Ce n'est pas tout, le projet va aussi assister les producteurs par l'utilisation de semences améliorées et certifiées et d'engrais.
Convoquant « les liens et la considération que l'Italie a pour le Sénégal et pour le peuple sénégalais », le directeur du bureau de l'Agence Italienne de Coopération au Développement, Pasqualino Procacci, a réitéré « la volonté du gouvernement italien de soutenir davantage les efforts de développement du gouvernement sénégalais, notamment dans le secteur du développement rural et de l'agriculture ».

L'année 2016 a vu le démarrage des activités de l'Agence Italienne, à la suite de la réforme sectorielle engagée en 2014 par le gouvernement italien. Pasqualino Procacci estime que la naissance de cette agence permettra d'améliorer leur travail et de le rendre plus efficace. Ce qui permettra de répondre efficacement aux besoins et aux attentes des populations rurales et ainsi contribuer à l'amélioration de leurs conditions de vie.

« Ce projet entre en droite ligne avec le Plan Sénégal Emergent (PSE), du fait qu'il va améliorer les productions et les rendements agricoles de manière durable », a soutenu Moustapha Lo Diatta. Le secrétaire d'Etat chargé à l'accompagnement et à la mutualisation des organisations paysannes a ajouté que « le gouvernement italien a toujours été présent en Casamance, même dans les moments les plus difficiles, pour accompagner les paysans dans l'agriculture. Et si on fait le total des interventions dans le domaine agricole, ce sont 171 millions d'Euros, soit 112 milliards qui ont été investis. A cela s'ajoute ce projet dont l'enveloppe est de 18 millions d'Euros ».

EMMANUEL BOUBA YANGA (Kolda)
Sen360
Enregistrer un commentaire