lundi 18 janvier 2016

AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE : West Africa Farms noue un partenariat agricole avec l'Université de Thiès.


YAMANE. Le coordonnateur de West Africa Farms(Waf) a annoncé, samedi, la signature prochaine d'une convention de partenariat avec cette société filiale du groupe G.S. Shropshire et l'Université de Thiès, en vue « d'orienter l'intelligentsia sénégalaise vers l'agriculture ». Mounirou SAMB s'exprimait en marge d'une visite de S.E.M Am SHILUBANE, l'Ambassadeur de l'Afrique du Sud accompagné d'une forte délégation de chefs de bureau au Ministère sénégalais des Affaires étrangères, ainsi que de professeurs de l'Université de Thiès.
À travers cette collaboration, la Waf va consolider l'esprit « partenariat gagnant-gagnant » qui fonde la démarche sociale de sa société.

M. SAMB a rappelé que dans le cadre de sa responsabilité sociétale d'entreprise, West Africa Farms, a relevé le plateau sanitaire de GNITH avec la construction d'un poste de santé équipé d'un cout de 60 millions de francs CFA pour les habitants des 67 villages que polarise la commune de Yamane.
La WAF, en plus de créer plusieurs emplois, a également rénové plusieurs écoles et dégagé des canaux d'irrigation pour soutenir les exploitations familiales, levier du développement économique du Sénégal.
Cette convention qui se peaufine permettra « d'aider les jeunes mettre en pratique leurs études théoriques dans le domaine de l'agriculture », a précisé M. SAMB.
Aujourd'hui, la montée en puissance de cette Agrobusiness qui emploie près de 1500 personnes, se confirme davantage pour soutenir la vision du Plan Sénégal émergent (Pse) et renforcer les objectifs d'émergence agricole déclinés par le Programme de relance et d'accélération de l'agriculture au Sénégal (Pracas).
La société qui a aménagé 500 ha de terres produit 2000 a 2050 tonnes. Elle ambitionne d'atteindre 4000 tonnes en 2017. Grâce à la pertinence de son programme sociale, 200 ha de terres ont été aménagés pour les agriculteurs locaux. Les retombées positives sur l'élevage sont réelles, correspondant une hausse du pouvoir économique des habitants de la localité.
Le Professeur Samba Arona Ndiaye s'est réjoui de la création de ce cadre de professionnalisation que va fournir la Waf, en soulignant qu'il permettra ainsi de mieux outiller les futurs stagiaires.
« Ces applications pratiques leur permettront d'affiner leurs recherches », a confié le spécialiste en agroforesterie qui s'est séduit par les performances agricoles de cette société.
ndar INFO
Enregistrer un commentaire