dimanche 31 août 2014

SENEGAL ET JICA PISTENT …SOLUTIONS

Soucieux de rechercher des solutions durables au problème semencier qui impacte négativement la productivité rizicole ainsi que de satisfaire ses besoins en semences certifiées à hauteur de 80% à l’horizon 2017-2018, le gouvernement du Sénégal (ministère de l’Agriculture) organise, en collaboration avec l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica), un atelier de la semaine de travail sur les semences de riz dans le cadre des activités de la Coalition pour le développement de la riziculture en Afrique (Card). 

La rencontre qui doit s’ouvrir à partir de lundi prochain s’inscrit globalement dans le cadre de la résolution de l’autosuffisance alimentaire en riz du Sénégal. Elle sera également une autre opportunité pour la coopération nippone de réaffirmer son soutien au Gouvernement du Sénégal, dans sa quête d’une meilleure politique rizicole.

En effet, l’aide publique au développement du Japon en faveur de l’Afrique tient à mettre un accent particulier sur la sécurité alimentaire, gage d’une croissance économique durable. La semaine de travail est consacrée d’ailleurs à la finalisation de la Stratégie de développement des semences de riz pour la période 2014-2017. Une politique dont l’objectif global est d’accroitre l’offre en semences de riz de qualité à travers une stratégie, un plan d’action d’investissement et des notes conceptuelles en vue d’interventions rapides et ciblées.

L atelier qui vise aussi à l’amélioration du secteur semencier rizicole au Sénégal, s’inscrit dans la continuité des activités de la Card, dont l’objectif est de doubler la production du riz en Afrique Subsaharienne, précisément dans les 23 pays membres de la Card à l’horizon 2018.





Source


SUDONLINE
Enregistrer un commentaire