mardi 7 mai 2013

Boinadji (Matam) : le melon "sapio miel" a du succès

Boinadji, 6 mai (APS) - La commercialisation du melon d’origine espagnole "sapio miel’’, menée par la Société intégrée à participation (SIPA) de Bodjinadji, un village situé à 20 kilomètres de Matam (nord-est), connaît un franc succès.
Ce commerce y est assuré par de jeunes hommes et de jeunes femmes regroupés au sein de l'exploitation.
Cette année, la vente a été une véritable aubaine. Le produit étant en effet très apprécié par les populations de la région de Matam, mais aussi à travers le reste du pays, grâce à son goût très agréable.
"Nous ne rencontrons aucune difficulté à écouler notre produit, grâce à l’appui de la Société de commerce +Diam-ari+, qui est basée à Ourossogui et qui, à son tour, a pu acheter tous nos produits en l’acheminant partout au Sénégal’’, a expliqué Mamoudou Thiam, un des responsables du SIPA de Bodjinadji.
Il a indiqué que le Projet de développement agricole de Matam (PRODAM) a "ouvert un cabinet d’études pour accompagner les sociétés à vocation agricole de la région’’.
‘’Nous demandons à l’Etat du Sénégal d’encourager et accompagner le PRODAM et ses sociétés de commercialisation en envoyant au niveau du SIPA des techniciens supérieurs qualifiés pour mieux nous encadrer à mieux développer l’agriculture dans la région, qui est à vocation agricole’’, a-t-il plaidé.
Une manière, selon lui, d’aider à mieux développer les SIPA, pour ainsi encourager les cultures vivrières, dans le but d'améliorer les conditions de vie des populations.
Cette volonté politique de l’Etat d’accompagner les jeunes de la région de Matam, foyer d’une forte émigration vers l'Afrique centrale et l'Europe, notamment, permettra de faire en sorte que cette couche de la population renonce à aller l’aventure.
Pour la prochaine campagne, les exploitants devraient récolter du
gombo, des pastèques, du piment et des aubergines.
Cette année, la culture de la variété de melon ''sapio miel" a été préfinancée par le PRODAM, dans le cadre de sa politique visant à accompagner et soutenir les acteurs pour le développement de l’agriculture dans la région de Matam, a expliqué Mamoudou Thiam, un des responsables du SIPA de Bodjinadji.
Pour cette campagne agricole, le ‘’sapio miel’’, dont le cycle est de 90 jours, a été semé sur une surface de 20 hectares, précise-t-il, évoquant un rendement de 30 tonnes à l’hectare.

MMT/ASG
Enregistrer un commentaire