mercredi 3 avril 2013

Agroalimentaire en Casamance : Dakar signe un accord avec la société américaine First Step

Le gouvernement sénégalais et First Step Economic Opportunity Zone Inc. viennent de signer à Washington (Etats-Unis d’Amérique) un accord devant permettre à cette entreprise américaine d'intervenir dans la transformation agroalimentaire en Casamance, la partie méridionale du Sénégal, a appris l’APS de bonne source, lundi à Dakar.
"Monsieur Amadou Kane, ministre de l’Economie et des Finances, au nom du gouvernement du Sénégal, a procédé à la signature d’une lettre d’intention, le 29 mars 2013 (vendredi) à Washington, avec First Step Economic Opportunity Zone Inc.", déclare cette entreprise américaine dans un communiqué.
Le texte explique que "cette signature permet à la compagnie américaine de commencer le programme et la mobilisation de fonds en vue de développer une zone économique spéciale (ZES) en Casamance".
Selon le communiqué, First Step Economic Opportunity Zone Inc. est une filiale de World Hope International, une organisation non gouvernementale.
Tom Aminger, Directeur général de World Hope International, cité dans le communiqué, "a indiqué que First Step est une approche innovante pour alléger la pauvreté en milieu rural".
M. Aminger explique qu'"une zone First Step est une île d’infrastructures sur laquelle des unités clés de transformation agroalimentaire peuvent s’établir, afin de catalyser toute la chaine agricole, créant des emplois, des revenus et des opportunités d’affaires".
Selon lui, en 2010, First Step a développé une ZES-pilote en Sierra Leone, "la première zone propriété gérée par des Américains sur le continent africain".
"En Casamance, c'est entre 60 % et 70 % des récoltes de fruits et légumes qui sont perdus principalement par manque d'unités de transformation agricole, mais aussi par la mouche des fruits, en ce qui concerne la mangue", souligne la société américaine.
Elle ajoute que "le bureau économique de l’ambassade du Sénégal à Washington a vite fait de reconnaître le potentiel de First Step et l'adaptation de ses solutions aux problèmes de la Casamance, pour mettre fin aux pertes de récoltes, participer au désenclavement et à la création d’emplois pour les jeunes".
"Le développement de la ZES de Casamance entre en droite ligne avec les investissements structurants en cours du gouvernement du Sénégal et de ses partenaires au développement, notamment les Etats-Unis d'Amérique, dans le cadre du Millenium Challenge Account (MCA)", rapporte le communiqué.
Il souligne qu'"en plus de la détermination du président du Sénégal de faire de l’autosuffisance alimentaire une priorité, implanter la ZES dans le Sud rejoint une diplomatie qui privilégie le développement économique pour faire revenir la paix".
"First Step est une innovation venue à son heure sur la façon dont les ONG peuvent soutenir le développement industriel et agricole", déclare le président Macky Sall, cité dans le communiqué.
"Nous avons hâte de voir First Step reproduire la même expérience [sierra-léonaise] en Casamance, une région qui a un potentiel économique énorme, mais qui a encore besoin de plus d’infrastructures, notamment des unités de transformation agroalimentaire", a encore dit le président Sall.
Il effectuait une visite à Washington, jeudi et vendredi, en même temps que son homologue sierra-léonais Ernest Bai Koroma.
M. Sall a ajouté : "Mon gouvernement est résolu à renforcer les fondements économiques de la Casamance, et First Step fera partie de ce qui rendra cela possible."

ESF/BHC
APS
Enregistrer un commentaire