jeudi 18 octobre 2012

Insécurité alimentaire : Le Sénégal est sorti de la situation critique, selon la Fao

Le Représentant résident de l’Organisation des nations-unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) au Sénégal, Amadou Ouattara, a déclaré, hier à Dakar, que le Sénégal est sorti de la situation critique de la l’insécurité alimentaire grâce aux efforts combinés du gouvernement et des agences du système des nations-unies. Il participait à une conférence de presse animée conjointement avec le Pam et le ministère de l’agriculture et de l’Equipement rural en prélude à la journée mondiale de l’alimentation.
« Les clignotants sont désormais au vert » a indiqué d’emblée le Représentant-résident de la Fao à Dakar. En effet, analysant la situation du Sénégal à l’heure actuelle par rapport à l’insécurité alimentaire qui a sévi dans une bonne partie du pays notamment en milieu rural, M. Ouattara a rassuré l’opinion en soutenant que la situation est plus que rassurante désormais au Sénégal. « Les points rouges sont devenus maintenant verts » a indiqué M. Ouattara, à l’occasion de la conférence de presse tenue en prélude à la journée mondiale de l’alimentation dont le thème retenu, cette année, est « Les coopératives agricoles nourrissent le monde ». Pour le représentant de la Fao à Dakar, cet état de fait est notamment dû aux efforts combinés des agences du système des nations-unies comme le Programme alimentaire mondial (Pam) ainsi que la Fao et l’Unicef et le gouvernement. M. Ouattara a profité de l’occasion pour magnifier la promptitude et l’urgence avec laquelle les nouvelles autorités, dès leur accession à la tête de l’Etat, ont réagi pour endiguer la famine dans les zones affectées en milieu rural. Il partage ce constat avec la Représentante résidente du Pam, Ingeborg Maria Breuer qui a profité de l’occasion pour demander à l’Etat de maintenir les acquis afin de faciliter l’accès à la nourriture aux couches vulnérables. Selon Mme Breuer, il s’agit, entre autres, de renforcer les capacités agricoles des populations à travers la mise en place de mécanismes d’accès à la nourriture comme l’octroi de bons d’achat et la distribution à temps de semences de qualité en zone de production. Autant de facteurs qui, sans doute, feront l’objet d’une attention soutenue durant la célébration de la journée de l’alimentation prévue à Thiès aujourd’hui. Le directeur de l’agriculture, Mamadou Diallo, a déjà annoncé la couleur en soulignant que le Sénégal, s’inscrivant dans le cadre du thème retenu cette année, a décidé de faire des coopératives agricoles de véritables outils de création de richesses et de lutte contre la pauvreté en milieu rural.

Plus d’un million de personnes ont bénéficié des bons d’achat du Pam
A la date du 8 octobre 2012, environ 21.164 tonnes de vivres et plus de 1,6 milliards de FCfa ont été octroyés par le Pam dans le cadre de la lutte contre l’insécurité alimentaire qui a affectées nombre de localités au Sénégal. Cette intervention a permis de toucher environ plus d’un million de personnes dans les zones à risque, selon les estimations fournies par la Représentante résidente du Pam au Sénégal, Ingeborg Maria Breuer.
A cela, il faut ajouter également les interventions effectuées dans le domaine du renforcement de la nutrition pour les enfants et les femmes enceintes à hauteur de 1600 tonnes de denrées sur l’étendue du territoire. Pour soutenir cet élan de solidarité, le gouvernement du Sénégal avait également contribué aux efforts des agences du système onusien en accordant 1,5 milliard FCfa au Pam pour élargir les interventions au Nord et dans la zone centre. Un appui qui, sans doute, permettra de renforcer la résilience et de sécuriser davantage les populations en zone rurale.

Seydou Prosper SADIO
le soleil
Enregistrer un commentaire