jeudi 11 juillet 2013

Louga : plaidoyer pour une ''utilisation sans risques'' des pesticides

Le docteur Aliou Diongue, chef de la Division des avertissements agricoles à la Direction de la protection des végétaux (DPV), a souligné mercredi à Potou (département de Louga) la nécessité pour les producteurs d’acheter du pesticide étiqueté aux lieux indiqués et d’en faire usage aux moments opportuns afin d’en garantir leur ‘’utilisation sans risques’’. ‘’Il faut que les producteurs paient les produits phytosanitaires et autres pesticides aux lieux indiqués. Ils ne doivent pas en même temps acheter des produits sans étiquettes, ni utiliser les pesticides sans savoir à quel moment opportun’’, a-t-il notamment déclaré à des journalistes.

Il s’exprimait à l’issue de la première journée d’une formation à une utilisation sans risque des pesticides à l’intention d’une vingtaine de producteurs de la zone des Niayes, précisément des villages de Lompoul, de Potou, de Léona et de Thieppe.

‘’Cette rencontre qui doit durer cinq jours entre dans le cadre de la sensibilisation des producteurs sur les dangers d’une utilisation abusive des pesticides sur la santé des populations et sur l’environnement’’, a indiqué M. Diongue.

‘’Nous savons que les pesticides sont utilisés dans les Niayes. Nous savons également que beaucoup de variétés sont présentes et dont la plupart ne sont pas homologuées. C’est la raison pour laquelle la DPV a choisi de se déplacer vers les producteurs pour les sensibiliser’’, a-t-il ainsi fait valoir.

Selon lui, l’utilisation abusive des pesticides peut constituer un frein à la compétitivité des produits agricoles à l’exportation. ‘’La Limite maximale de résidu (LMR) est imposée par plusieurs pays avant l’importation d’un quelconque produit agricole’’, a-t-il rappelé.

Aliou Diongue a, à cet égard, fait part de la nécessité de recourir à des produits et techniques alternatives à l’utilisation des pesticides. Il a notamment cité les produits naturels et autres techniques de protection des végétaux.

‘’Tous les produits phytosanitaires utilisés pour protéger les végétaux sont des poisons à des degrés divers. Ils ne sont pas seulement dangereux pour les organismes à combattre. Ils le sont aussi pour les hommes’’, a pour sa part dit Khalifa Ababacar Ndour, de la Division de surveillance de la DPV.

‘’Ces produits constituent également un danger pour l’environnement à travers la contamination de ses différents composants, notamment l’air, le sol, l’eau, la faune et la flore’’, a-t-il fait savoir au cours de sa présentation.

Enregistrer un commentaire