dimanche 31 mars 2013

Le Sénégal et la Sierra Leone, bons élèves agricoles de l’Afrique, selon ONE

Cette semaine, le président américain Barack Obama (photo) accueille à Washington les chefs d’Etat du Sénégal, du Malawi, du Cap Vert et de Sierra Leone. Ces quatre pays ont en commun d’être cités dans le dernier rapport de l’Ong ONE des rockers Bono (photo) et Bob Geldof, comme ayant réellement augmenté leurs dépenses en faveur de l’agriculture, ce qui les mettrait en bonne position (hormis le Cap Vert pour lequel les chiffres manquent) pour atteindre ou approcher les objectifs de l’ONU de réduire de moitié la pauvreté d’ici 2015, souligne Reuters.
Selon la Banque mondiale, le secteur agricole africain pourrait devenir un marché de $ 1 trillion d’ici 2030 si les paysans se modernisent et ont un meilleur accès aux financements, à la technologie, à l’irrigation, aux engrais.
Cette année 2013 est une année clé en matière de bilan car il y a 10 ans, les gouvernements africains s‘étaient engagés à allouer 10% de leurs dépenses nationales pour booster l’agriculture. Le Sénégal et la Sierra Leone y sont presque. En revanche, le Nigeria, le Liberia ou encore le Ghana, sur les 19 pays étudiés par ONE, en sont loin, avec quelque 2% de leur budget annuel consacré à l’agriculture
agence ecofin
 
Enregistrer un commentaire